Biographie

Adélaïde Verneuil de Marval, née le 28 décembre 1898 à Neuchâtel et décédée le 28 juillet 1998 à Blonay, est une artiste suisse. La famille de Marval, dont elle est issue, est l’une des plus anciennes familles de Suisse.

Elle est à la fois peintre, illustratrice, relieur, critique d’art et modèle photographique pour son époux, l’artiste de l’Art Nouveau Maurice Pillard Verneuil

Des voyages effectués avec Pillard Verneuil en Asie dans les années 1920, elle ramène un grand nombre d’objets, transformant sa maison en un véritable musée. Elle en offre par la suite plus d’une cinquantaine au MEG (Musée d’ethnographie de la ville de Genève).

Elle décède sans descendance peu avant d’atteindre 100 ans.

Adélaïde Verneuil de Marval, vers 1930.
En  1989.
1898 Naissance d’Adélaïde Madeleine de Marval à Neuchâtel (Suisse).
1904 Naissance de sa soeur, Uranie de Marval.
1919 Commence à suivre l’enseignement de Maurice Pillard Verneuil, artiste décorateur de l’Art Nouveau.      
1921  Epouse Maurice Pillard Verneuil à Neuchâtel. Sur le conseil du peintre et ami Ernest Bieler, le couple achète et rénove une propriété dans le hameau du Monteiller (Rivaz, Lavaux).
1922  Voyage des Pillard Verneuil en Asie, notamment à Java, Singapour et au Cambodge. Le couple trouve en Asie une grande source d’inspiration et en ramène de nombreux objets et photographies.
1931  Pose pour les photographies du Portfolio de Pillard Verneuil Images d’une femme. Certaines images sont prises dans leur jardin du Monteiller, d’autres à l’intérieur de leur demeure.
1939 Décès de son père, le Dr. Carle de Marval.
1942 Décès de son époux, Maurice Pillard Verneuil à Rivaz. 
1944 Décès de sa soeur Uranie à Neuchâtel.
1942-62   Diverses expositions, notamment à Neuchâtel, Lausanne et Vevey. Illustration de livres.
1998 Adélaïde Verneuil de Marval décède sans descendance à Blonay (Suisse). Avec elle s’éteint la branche dite « de Monruz » de la famille de Marval, une des plus anciennes familles de Suisse.

La famille De Marval

Adélaïde de Marval est la dernière descendante de la « souche de Monruz » de la famille de Marval, l’une des plus anciennes familles de Suisse. A sa mort, l’histoire de cette famille dont on trouve la trace en Suisse dès la fin du XIe siècle s’achève, après 25 générations.

Sa mère, Jenny Kern (1874-?), fille de Fritz Kern et Pauline Stähelin, est d’origine bâloise.

Son père, le docteur Carle de Marval (1872-1939) est le fils de Frédéric de Marval et Agathe de Seybold. Il est lieutenant-colonel et médecin délégué de la Croix rouge suisse. Il est notamment envoyé à Messine lors des tremblements de terre de 1909, puis, pendant la première guerre mondiale (entre 1912 et 1915), dans les Balkans, en Angleterre, en France, en Allemagne, en Tunisie, en Algérie et enfin au Maroc.

Sa ville d’origine, Neuchâtel, lui rend hommage en donnant son nom à une rue (la rue Frédéric-Carl-de-Marval).

(Source: archives fédérales, Berne)


La peinture

Touche à tout habile de ses mains, Adélaïde Verneuil de Marval se consacre aussi bien à la reliure qu’à la peinture. Grande amoureuse de la nature, elle trouve sa principale inspiration dans son jardin, dont elle peint les fleurs et les fruits, et dans les paysages de Lavaux. Elle réalise également un certain nombre de portraits, notamment d’enfants. Sa peinture est vive et gaie, colorée, pleine de bonne humeur.


Les illustrations

Outre la peinture, Adélaïde Verneuil de Marval illustre également plusieurs livres, notamment des ouvrages consacrés au bouddhisme et des livres pour enfants.

  • Percheron Maurice, La vie légendaire de Bouddha – 30 images composées par Adélaïde Verneuil de Marval, Neuchâtel: Ides et Calendes, 1963
  • Madeleine Cachin, Pussy Black. Conte fantastique pour la jeunesse. Dessins de Adélaïde de Marval, Vevey: Éditions du Pic-Vert, 1971
  • Madeleine Cachin, Le bouquet poétique de Jeannot-Lapin. Simples histoires de chez nous. Dessins de Adélaïde de Marval, Vevey: Éditions du Pic-Vert, 1973
  • Ganesha ou Ganapati. Son histoire d’après les sculptures des Temples hindous, Neuchâtel: Ides et Calendes, 1975

Maurice Pillard Verneuil

Adélaïde de Marval est âgée d’une vingtaine d’années lorsqu’elle commence à suivre l’enseignement de l’artiste et décorateur de l’art nouveau Maurice Pillard Verneuil, qu’elle épouse deux ans plus tard.

Tous deux collaborent dans la maison qu’ils achètent à côté de celle de l’artiste Ernest Biéler au Monteiller (Rivaz). Maurice Pillard Verneuil et Adélaïde Verneuil de Marval créent notamment ensemble le portfolio Kaléidoscope.

Adélaïde Verneuil de Marval publie plusieurs ouvrages au cours de sa vie. Le plus connu d’entre eux, Kaléidoscope, dont elle compose les planches avec son mari, Maurice Pillard Verneuil, se trouve dans des musées du monde entier. Cet ouvrage connaît plusieurs rééditions.

1925 Adélaïde Verneuil de Marval et Maurice Pillard Verneuil, Kaleidoscope : Ornements abstraits. Quatre-vingt-sept motifs en vingt planches composés par Ad. et M. P.-Verneuil, Paris, Éditions Albert Lévy. Pochoirs de J. Saudé

Adélaïde Verneuil de Marval pose à plusieurs reprises pour son époux, Maurice Pillard Verneuil, notamment pour des études de nu. Les clichés sont pris aussi bien dans le jardin de leur propriété qu’à l’intérieur de celle-ci.

1931  Maurice Pillard Verneuil, Images d’une femme. Vingt-quatre études de nu. Paris, Editions Denoel & Steele, 1931.


La collection d’art

Grande collectionneuse, Adélaïde Verneuil de Marval a fait don au MEG (Musée d’ethnographie de la ville de Genève) de plus d’une cinquantaine d’objets ramenés des voyages effectués dans les années 1920 avec son mari, Maurice Pillard Verneuil, en Chine, à Java, au Tibet, en Inde ou encore en République tchèque.

On y trouve notamment les objets suivants :


Relations avec d’autres artistes

Adélaïde Verneuil de Marval entretient des relations d’amitiés avec de nombreuses artistes et écrivains. On retrouve par exemple la trace de contacts avec (liste non exhaustive) :

Elle collabore à la Maison des Artistes :

Ellel est nommée membre de la Commission du Musée d’Art industriel de Lausanne en 1923.

Voisine du peintre Ernest Biéler (1863-1948) à Rivaz, son nom est mentionné au dos d’une oeuvre de cet artiste, dont elle peint à plusieurs reprises la maison (maison Biéler).

Elle se rend, comme de nombreux artistes suisses du début du 20e siècle à Savièse


Expositions

  • décembre 1921 : Vevey, Maison de la cour au Chantre. Société des arts de Vevey
  • mai 1922 : Neuchâtel, 4oe Exposition des Amis des Arts
  • mai 1924 : Genève, salle de la Mutuelle artistique. Exposition de Maurice Pillard Verneuil et Adélaïde Verneuil de Marval
  • septembre 1925 : Villa Reale de Monza, Exposition internationale biennale des Arts décoratifs
  • janvier 1941 : Lausanne, Galeries du Commerce
  • juin 1942 : Lausanne, Galeries du Commerce
  • novembre 1942 : Neuchâtel, A la Rose d’or
  • décembre 1943 : Lausanne, Avenue de Rumine
  • 1946 : Lausanne, Galerie du Lion d’or
  • juillet-octobre 1949 : Monteiller, Dans l’atelier de l’artiste
  • mai-juin 1952 : Vevey, Galeries Arts et Lettres
Adélaïde Verneuil de Marval, Pommes https://adelaideverneuildemarvalhome.files.wordpress.com/2018/12/capture-d_c3a9cran-2018-12-06-c3a0-20-20-23.png

Adélaïde Verneuil de Marval, Cyclamens blancs
https://adelaideverneuildemarvalhome.files.wordpress.com/2018/12/dsc_0515.jpg

Publicités

2 commentaires sur “Biographie

  1. Bonjour
    Je possède un tableau d’Adelaide de Marval montrant une maison.
    Voulez-vous publier son image sur votre blog?
    Cordialement,
    B.

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s